Réalisé par Alê Abreu
Brésil. Animation. 1h19. 
A partir de 6 ans.
Sortie nationale le 8 octobre 2014

 

Télécharger le dossier de presse


   Souffrant de l’absence de son père, un petit garçon quitte son village et découvre un monde fantastique dominé par des            animaux-machines et des êtres étranges.  

  A reçu deux prix au festival d’Annecy en juin 2014: Cristal du long métrage

  Prix du jury

 

 

 

 

Le garçon et le monde, primé au festival d'Annecy 2014, est incontestablement une de mes meilleures découvertes pour ce début d'année 2014. 

Le générique de début est à l'image de la suite : coloré. Le garçon et le monde, c'est, au niveau du graphisme, un festival de couleurs, de lumières, pour renforcer un style de dessin enfantin, franchement mignon, qui donne une belle douceur au film. .

Sous son apparence enfantine et mignonne, ce film  pourra s'apprécier à plusieurs niveaux, du plus simple au plus complexe.

Au niveau de l'histoire, c'est en se cachant sous une apparence encore une fois enfantine, en observant un enfant découvrir le monde, que le réalisateur fait passer des messages beaucoup moins joyeux, comme un message écolo ainsi qu'une réflexion autour de la résistance des peuples face à une économie qui écarte toujours plus l'humain au profit de la machine et, justement, du profit et de la rentabilité.

Le tout sans dialogues à proprement parler, ce qui ne dérange pas le moins du monde, mais peut surprendre au début.

Mention spéciale à la BO magnifique, qui transporte totalement à certains passages du film (notamment le passage dans la ville !).

Pour conclure, Le garçon et le monde est un film ambitieux et vraiment bien réalisé, qui mélange un graphisme coloré et enfantin à un message et une structure narrative plus complexes.